Vous êtes ici

Natura 2000 en France, une démarche concertée et contractuelle

Afin que les partenaires s’approprient les enjeux de Natura 2000, la France a choisi la concertation : citoyens, élus, agriculteurs, forestiers, chasseurs, pêcheurs, propriétaires terriens, associations, usagers et experts sont associés à la gestion de chaque site.

 

 

La participation active de l’ensemble des acteurs locaux et le dialogue au sein des comités de pilotage (CoPil) permettent à chacun de mieux comprendre à la fois les enjeux de conservation du patrimoine naturel et les enjeux socio-économiques du territoire, de partager des objectifs et finalement de construire une gestion de la nature fondée sur les savoirs des acteurs locaux.

En 2014, la phase de désignation et de mise en place des outils de gestion est quasi achevée. Désormais, le réseau français de sites Natura 2000 comprend 1758 sites pour 12,6 % du territoire métropolitain soit 6,9 millions d’hectares hors domaine marin qui représente 4,1 millions d’hectares et 209 sites (source Ministère de l’Ecologie, 2014).

 

 

Au sein du réseau européen Natura 2000, la France a fait le choix d’une gestion contractuelle et volontaire des sites, en offrant la possibilité aux usagers de s’investir dans leur gestion par la signature de Contrats de gestion et de Chartes Natura 2000